Un peu sur moi…

Khadija Ouztit, et aussi Tresa…

Troisième d’une famille de neuf enfants.
Née au Maroc et arrivée à l’âge de 6 mois dans le Nord, le déracinement m’a finalement mise sur le chemin du décodage familial et de la reconnexion à mes ancêtres.
Gratitude pour mes parents qui ont été, sans le savoir, d’honorables “passeurs” d’un monde à l’autre, pour me permettre de re-cheminer vers une de mes sources ; car, comme tout être humain, les terres natales sont multiples et les aventures de l’âme m’ont menée vers des contrées différentes, certaines ont été plus marquantes.
Les années 80 ont été marquées par des rêves récurrents et aussi récurants… enigmatiques et puissants, j’ai appris à les décoder au fur et à mesure de mes lectures guidées tout en re-découvrant les principes de vie… Mon cheminement est toujours issu de l’enseignement des guides de la source sous des formes différentes.
Et l’aventure continue, formidable de beauté sans-nom, un émerveillement permanent…

J’ai découvert les constellations familiales par mon frère Majid, avec qui j’ai beaucoup travaillé, et beaucoup appris.
Nous avons eu la chance de pouvoir travailler en famille avec mes soeurs que je remercie et je remercie aussi tous les amis qui ont oeuvré dans le “labo”, au sens alchimique, de mes débuts…
Fascinée par l’énergie, vibration, information lumière, j’ai poursuivi le travail en constellations avec Marie Thérèse Bal Craquin et Marlis  Grzymek-Laule, puis le travail de l’énergie lumière en nous et autour de nous, avec Michael Barnett.
En parallèle, la rencontre avec Toumaï a été un formidable catalyseur pour me mettre au service et démarrer la pratique, tout en étant accompagnée par Patricia Carlier connectée aux guides ascensionnés.
Tresa est le nom énergétique proposé par Michael Barnett, je l’ai accepté car il est porteur de mon potentiel, ce vers quoi je tends chaque jour un peu plus, il signifie wholness, Intégralité, Totalité, Globalité…